La sécurité est la plus grande ennemie des mortels.

Avec le temps je vie sur la toile, des joies et des écueils.

Ce besoin, curieux, à espérer de la sécurité.  Je n’aborde pas les questions physiques, la  maltraitance possible, les maladies, mais la sécurité affective.

Elle se manifeste par le souhait  d’avoir une maitresse, virtuelle ou non, de s’offrir des libertés, voir un cumul d’expériences, avec en toile de fond « une stabilité-référente». Une relation exclusive, je devrais presque jurer fidélité à ses amants virtuels !

Le féminin, soudain reprendrait sont rôle de vestale attentive ? …..

Je deviens en fonction des jours et des heures, confidente, sources d’informations, la bonne copine, la « bombe » virtuelle, belle, aux qualités morales et physiques exceptionnelles. Ce qui, vous en conviendrez les jours de blues, ravigote un égo affaibli !

Le mythe de la maman et la putain est bien vivant.  Vous me désirez, sage, patiente, coquine, désirable, disponible et fidèle…..

Je m’interroge. Je pique des colères virtuelles ;  révolte de la suffragette en ligne !

Sachez, que lors de nos « échanges », de la rencontre, celui du partage de l’intimité, je suis en « état d’amour » ! Car je vous choisi.

Les sentiments, une certaine forme d’amour, sont là, dans chaque mot. Nous accompagnons, le plaisir. Je suis présente à vos désirs, que j’enlace de mots crus.

Keira

 

Laisser un commentaire